Médecine ayurvédique : définition et origine

24 août 2023

La médecine ayurvédique est une pratique indienne qui regroupe la phytothérapie, la diététique, le yoga, l’aromathérapie, la méditation, la respiration et le chant. Cette médication holistique envisage l’homme dans l’esprit et dans le corps. Elle fut créée par les Rishis, qui sont des sages de l’Inde. La tradition ayurvédique remonte à plus de 5 000 ans.

Les trois doshas de la médecine ayurvédique

Les doshas font partie de la tradition ayurvédique. Ils jouent un rôle capital, car ils aident chaque personne à comprendre sa nature en définissant sa constitution. Les doshas représentent le départ vers la plénitude et l’équilibre du corps (esprit et mental). Il y a trois doshas à connaitre. Ce sont :

A découvrir également : Les activités ludiques et sportives à ne pas manquer pendant une semaine dans les Vosges

-          Le Vata ;

-          Le Pitta ;

Cela peut vous intéresser : Quand recourir à un prosthodontiste ?

-          Le kapha.

Le terme « Dohsa » vient du sanskrit. Il signifie « tendance énergétique » ou « humeurs ».

Kapha, Pitta et Vata sont les doshas qui viennent de notre force vitale ou « prana ». Ils représentent une association de deux à cinq éléments que sont la terre, l’éther, l’eau, l’air et le feu. Vata est dominé par l’air tandis que Kapha et Pitta sont respectivement commandés par l’eau et le feu.

Il est à noter que chaque individu a sa propre « Prakriti » ou constitution de naissance. Cette dernière influencera la manière de vivre et d’interpréter la réalité. La constitution doshique équilibrée se manifeste par un bon état de santé.

Les éléments de la médecine ayurvédique

La médecine ayurvédique se base sur une prise en charge naturelle : massages, plantes, alimentation… Le but est d’aider l’organisme à se purger des toxines. 

Dans ce cas, on a recours à l’alimentation pour profiter des pouvoirs thérapeutiques des saveurs. Certains achètent 1kg de psyllium blond ! Certes, cette plante fait partie des plus utilisées en ayurveda. L’aliment est le premier médicament de cette médecine. En ayurvéda, on distingue six saveurs pour apaiser ou stimuler les doshas. Ce sont le salé, le sucré, l’amer, l’acidulé, l’astringent et le piquant.

Les massages ayurvédiques servent à drainer les déchets hors des tissus, des articulations et des muscles. L’huile utilisée varie selon le dosha à traiter. L’huile de coco sert à soigner le Vata alors que l’huile de moutarde guérit le Kapha. L’huile de tournesol sert à soigner le Pitta.

Détoxifier l’organisme grâce aux plantes

La phytothérapie ayurvédique est un traitement qui repose sur l’usage de plantes indiennes.

Le Triphala est une association de trois fruits (haritaki, bibihhaki, amabaki). Elle renforce les fonctions hépatiques.

Le Neem est un antiparasitaire, un antibactérien et un antifongique.

Le curcuma est pris sous forme de racine ou de jus. Il agit contre l’inflammation.

Comment intégrer la médecine ayurvédique dans le quotidien ?

Grâce à différentes pratiques quotidiennes, vous intégrez la médecine ayurvédique à votre routine bien-être. Commencez vos journées tôt le matin et entreprenez une toilette soigneuse. Buvez de l’eau tiède et brossez-vous la langue en vous brossant les dents. En outre, pratiquez l’automassage et faites des exercices régulièrement. Adoptez une alimentation végétarienne pour éliminer les toxines.