Comment reconnaître et agir face à une crise d’hypercalcémie maligne ?

18 février 2024

Vous êtes-vous déjà demandé ce qu’était une crise d’hypercalcémie maligne ? Ne cherchez plus, nous sommes là pour vous éclairer. Cette affection médicale est aussi étrange que son nom l’indique, mais elle peut avoir de graves conséquences sur la santé. Aujourd’hui, nous allons vous aider à comprendre cette maladie, reconnaître ses symptômes et savoir comment agir.

Hypercalcémie maligne : un concentré de calcium dans le sang

L’hypercalcémie est un syndrome caractérisé par une concentration élevée de calcium dans le sang. Dans sa forme maligne, elle est généralement provoquée par une hyperparathyroïdie ou par certains types de cancer. La glande parathyroïde, située dans le cou derrière la thyroïde, est responsable de la régulation du calcium dans l’organisme. Lorsqu’elle est hyperactive, elle libère trop de parathormone, une hormone qui augmente le niveau de calcium dans le sang.

Cela peut vous intéresser : Quels sont les signes d’une crise de syndrome néphrotique ?

C’est là que les problèmes commencent. Un excès de calcium dans le sang peut entraîner divers troubles, dont l’hypercalcémie maligne, une urgence médicale qui nécessite une intervention immédiate.

Les symptômes de l’hypercalcémie maligne : comment les identifier ?

Vous vous demandez sûrement comment identifier une crise d’hypercalcémie maligne. La vérité est que les symptômes peuvent varier d’une personne à l’autre, en fonction du niveau de calcium dans le sang.

Sujet a lire : Quelles sont les avancées dans le traitement de l’amylose AL par les inhibiteurs de protéase ?

Parmi les symptômes les plus courants, on retrouve une soif excessive, des mictions fréquentes, une constipation chronique, des douleurs abdominales, une faiblesse musculaire, de la fatigue ou des troubles de la mémoire. Dans les cas les plus graves, l’hypercalcémie maligne peut entraîner des troubles du rythme cardiaque et des crises convulsives.

Il est important de noter qu’une crise d’hypercalcémie maligne peut être précédée d’une lithiase urinaire (calculs rénaux) ou d’une infection urinaire. Si vous souffrez de l’un de ces problèmes et que vous présentez également certains des symptômes mentionnés ci-dessus, consultez immédiatement un professionnel de la santé.

Comment est établi le diagnostic d’une hypercalcémie maligne ?

Le diagnostic de l’hypercalcémie maligne repose sur une série de tests médicaux. En premier lieu, le médecin va vérifier le niveau de calcium dans le sang grâce à une simple analyse sanguine. Si le taux est élevé, d’autres tests seront nécessaires pour déterminer la cause exacte.

Une échographie des reins peut être réalisée pour vérifier la présence de calculs rénaux. Dans certains cas, une biopsie de la glande parathyroïde peut être nécessaire pour confirmer un diagnostic d’hyperparathyroïdie.

Quels sont les traitements de l’hypercalcémie maligne ?

Le traitement de l’hypercalcémie maligne dépend de sa cause et de la gravité des symptômes. L’objectif principal est de réduire rapidement le niveau de calcium dans le sang pour éviter des complications potentiellement mortelles.

Le traitement d’urgence peut comprendre l’administration de liquides par voie intraveineuse pour aider à éliminer le calcium en excès par les reins. Dans certains cas, des médicaments peuvent être prescrits pour réduire la concentration de calcium dans le sang.

Si l’hypercalcémie maligne est causée par une hyperparathyroïdie, une intervention chirurgicale pour retirer la ou les glandes parathyroïdes hyperactives peut être nécessaire.

Le rôle primordial de la prévention

Enfin, n’oubliez pas que la prévention joue un rôle primordial. Il est essentiel de maintenir un équilibre entre le calcium et le phosphate dans l’organisme par une alimentation équilibrée et une hydratation adéquate. De plus, un suivi médical régulier est recommandé pour toute personne présentant des symptômes ou des facteurs de risque d’hypercalcémie, comme une maladie rénale chronique ou certains types de cancer.

Rappelez-vous que votre santé est entre vos mains. Prenez soin de vous et n’hésitez pas à consulter un professionnel de la santé en cas de doute ou de symptômes inquiétants.

Hypercalcémie et autres troubles de santé : les liens

L’hypercalcémie maligne, bien que rare, peut être associée à d’autres troubles de santé, rendant la gestion de la situation encore plus complexe. Le lien entre l’hypercalcémie et ces conditions est crucial à comprendre pour une prise en charge efficace de la maladie.

Pour commencer, l’hyperparathyroïdie primitive est l’une des principales causes de l’hypercalcémie maligne. Cette affection se produit lorsque les glandes parathyroïdes produisent une trop grande quantité de parathormone, ce qui entraîne une augmentation du taux de calcium dans le sang.

L’hypercalcémie peut également être liée à une insuffisance rénale, une affection où les reins sont incapables de filtrer correctement les déchets du sang. Cela peut entraîner une accumulation de calcium et d’acide urique dans le sang, provoquant ainsi une hypercalcémie.

De plus, l’hypercalcémie peut augmenter le risque de lithiase urinaire. Cela est dû au fait que l’excès de calcium dans le sang peut se déposer dans les reins et former des calculs.

Par ailleurs, l’hypercalcémie peut augmenter le risque d’hypertension artérielle. L’excès de calcium dans le sang peut en effet réduire la capacité des vaisseaux sanguins à se dilater et à se contracter, ce qui peut augmenter la pression artérielle.

Enfin, l’hypercalcémie peut être liée à l’hyperparathyroïdie secondaire, une affection où les glandes parathyroïdes deviennent hyperactives en réponse à des niveaux bas de calcium dans le sang. Cette hyperactivité peut entraîner une augmentation de la résorption osseuse, ce qui peut augmenter le taux de calcium dans le sang et ainsi provoquer une hypercalcémie.

Prise en charge de l’hypercalcémie maligne en urgence: que faire en première intention?

En cas de crise d’hypercalcémie maligne, l’intervention doit être rapide et efficace. La première intention est d’abaisser rapidement le niveau de calcium dans le sang pour éviter des complications graves.

L’administration de sérum physiologique par voie intraveineuse est généralement la première mesure prise. Ce traitement permet de diluer le calcium dans le sang et favorise son élimination par les reins.

Par ailleurs, des médicaments appelés bisphosphonates peuvent être administrés. Ils permettent de réduire la résorption osseuse, c’est-à-dire le processus par lequel le calcium est libéré des os dans le sang.

Dans certains cas, la dialyse peut être nécessaire, notamment si l’hypercalcémie est liée à une maladie rénale chronique. La dialyse est une procédure qui permet de filtrer et de nettoyer le sang lorsque les reins ne sont pas en mesure de le faire correctement.

Enfin, s’il existe des troubles du rythme cardiaque, des antiarythmiques peuvent être administrés. En cas d’accident vasculaire, une prise en charge en unité de soins intensifs peut être nécessaire.

Conclusion

L’hypercalcémie maligne est un trouble grave qui nécessite une prise en charge immédiate. Reconnaître les signes cliniques et comprendre les causes et les mécanismes de cette affection est crucial pour pouvoir agir de manière appropriée en cas de crise.

La prise en charge de l’hypercalcémie nécessite souvent une approche multidisciplinaire, impliquant des médecins, des infirmières et d’autres professionnels de la santé. Le traitement sera fonction de la cause de l’hypercalcémie, de la gravité des symptômes et de l’état de santé général du patient.

La prévention est également un aspect essentiel de la gestion de l’hypercalcémie. Ceci passe par le maintien d’un taux de calcium dans le sang sain, grâce à un régime alimentaire équilibré, une hydratation adéquate et un suivi médical régulier.

N’oubliez jamais que votre santé est votre bien le plus précieux. Ne négligez pas les signes cliniques d’une possible hypercalcémie et consultez immédiatement un professionnel de la santé en cas de doute.